Sorties et excursions

Les sites incontournables en Argentine 0

Voyage Decouverte Argentine

L’Argentine est une destination appréciée des voyageurs. Ce pays est délimité par l’océan Atlantique au sud et à l’est. Ancienne colonie espagnole, il a obtenu son indépendance en mai 1810. C’est aussi l’un des pays les plus développés de l’Amérique du Sud. En effet, après le Brésil et la Mexique, l’Argentine est la troisième puissance économique de l’Amérique latine. Cette adresse exotique attire les vacanciers grâce à sa richesse naturelle et culturelle. De plus, elle possède plusieurs merveilleux parcs nationaux faisant l’objet d’une découverte passionnante. Pour un voyage en Argentine, les globes trotteurs n’ont pas à se procurer de visa. Un passeport suffit pour avoir un permis touristique de 90 jours à l’arrivée. Sur les lieux, les activités à faire sont multiples comme apprendre le tango, entre un trekking dans les montagnes ou encore se balader dans les grandes villes.

Une escale à Buenos Aires

Buenos Aires est la capitale de l’Argentine. Fondée il y a plus de 400 ans, cette ville a hérité de l’architecture européenne. Les bourlingueurs auront ainsi l’occasion d’admirer les grands édifices qui forment la cité. De plus, cette métropole abrite d’innombrables centres d’attraction que les voyageurs peuvent découvrir le temps d’un séjour. Plusieurs restaurants et boîtes de nuit sont présents sur les lieux. Ces établissements feront à coup sûr le bonheur des noctambules de passage au cœur du territoire. En outre, Buenos Aires s’anime à l’occasion des festivals. Le tango fait partie de la culture locale. Internationalement reconnue, cette danse a été déclarée Patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Par ailleurs, il ne faut pas oublier de passer au musée national des Beaux-Arts. Il se trouve dans le quartier de Recoleta. Cet endroit concentre le patrimoine artistique du pays. C’est l’adresse idéale pour en apprendre un peu plus sur l’Argentine.

Une rencontre avec la nature au parc national d’Iguazú

Après cette balade en ville, le circuit Argentine continue au parc national d’Iguazú. Ce site se situe au nord de la province de Misiones, à l’extrémité nord-est du pays. Cette réserve s’étend sur une surface de 67 620 ha. Elle est composée de flore arborée de plus de 90 espèces. Les voyageurs peuvent y admirer des arbres d’une hauteur de 40 m. De plus, cette zone protégée abrite les chutes d’Iguazú. Celles-ci ont la réputation d’être parmi les plus impressionnantes au monde. Elles sont localisées au milieu de la forêt tropicale, entre la frontière brésilienne et argentine. Dès 1984, cette merveille naturelle a été inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il s’agit d’un ensemble de 275 cascades formant un front de 3 km. La plus haute atteint 90 m de hauteur, c’est la Garganta del Diablo ou la gorge du diable en français. En forme de U, cette dernière a une longueur de 700 m et une largeur de 150 m. Plusieurs circuits balisés ont été aménagés dans le parc national d’Iguazú afin de permettre aux voyageur de voir les chutes de plus près.

Le massif montagneux de l’Atlas, une bonne adresse pour les trekkeurs 0

trekking atlas mountains

Les nombreux pays de la planète séduisent les vacanciers avides de découvertes et d’aventures. L’Afrique est une destination qui reçoit la visite de bon nombre d’entre eux grâce à ses points d’intérêts. Cette contrée possède toute une liste de sites à vocation touristiques qui ont chacun leurs potentiels. Parmi ceux qui attirent les voyageurs, on peut citer le massif montagneux de l’Atlas. Il se trouve au nord du continent et s’étend sur 2 500 km de long en recouvrant trois pays, dont le Maroc, l’Algérie et la Tunisie. Cet endroit est une des adresses du globe pour entreprendre un trekking en groupe. Il est à noter que ce géant de la nature est divisé en trois parties, à savoir l’Atlas marocain, saharien et tellien. Les amateurs de randonnée en hauteur auront ainsi la possibilité de choisir par quel versant commencer l’ascension de ce mont.

S’aventurer dans le Haut Atlas pour les vacanciers au Maroc

Au Maroc, l’Atlas est subdivisé en trois parties, à savoir le Haut Atlas, le moyen Atlas et l’Anti Atlas. La ville d’Azizal dans la province éponyme est un point de départ parfait où les bourlingueurs pourront commencer l’ascension du Haut Atlas. Ce dernier est connu sous l’appellation « toit du Maroc », car il abrite le sommet le plus élevé de l’Afrique du Nord. En effet, il s’élève à une altitude de 4 167 m. Il faut également savoir que le parc national de Toubkal y est localisé. Cette réserve s’étend sur 38 000 ha et sert de refuge pour plusieurs animaux. On peut notamment citer la gazelle de Cuvier, le caracal ou encore le mouton à manchettes. La meilleure période de l’année pour visiter le site se situe entre fin juin et septembre. Le climat y est plus propice pour une randonnée.

L’Atlas saharien, un autre itinéraire pour les alpinistes

Pour ce Trek aventure en Atlas, les amateurs de la grimpe pourront s’attaquer au versant la plus méridionale de la chaîne montagneuse de l’Atlas, le côté saharien. Ce dernier est principalement localisé en Algérie. Parmi les points culminants à explorer, les alpinistes auront le choix entre les monts des Ksour, les monts des Zibans, les monts des Oued Naïl, etc. Dans les monts des Ksour par exemple, les globe-trotters auront l’occasion d’admirer des Ksour, des forteresses construites en pisé. Elles sont dans la plupart du temps situées sur des sommets de collines. En ce qui concerne les monts des Oued Naïl, ils se trouvent dans le centre de l’Algérie. Leurs noms proviennent de la confédération tribale des Ouled Naïl qui ont trouvé refuge sur le massif montagneux de l’Atlas. Bien avant leur arrivée, d’autres hommes de l’époque antique s’y sont déjà implantés. On peut notamment les Gétules, des peuples berbères ayant vécu en Afrique du Nord.